La légende a fait de ce chat au poil long et aux pattes gantées de blanc le gardien des temples birmans.
Son tempérament équilibré a largement contribué à son succès.


Élevé en France dans les années 1900 comme une race à part entière, le Sacré de Birmanie ne s’imposa en Grande-Bretagne et aux États-Unis que dans les années 1960. Les premiers spécimens, seal-point et bleu-point, furent croisés avec des Siamois et des Persans, et il existe aujourd’hui une vingtaine de robes reconnues. Les années 1980 et 1990 furent particulièrement fécondes en teintes pour les éleveurs. Aujourd’hui les Sacrés de Birmanie remportent un énorme succès dans le monde entier et la compétition est féroce

Un compagnon idéal


Outre leur beauté, les Sacrés de Birmanie possèdent un charme rare. Fiers et intelligents, ils aiment particulièrement la compagnie de l’homme et conservent adultes la gaieté des chatons. Mais ils savent aussi se montrer doux et sensibles, et n’aiment pas les conflits avec leur maître. Ils tolèrent bien les autres animaux et leur sociabilité leur permet de s’intégrer rapidement à la famille. Ils sont malheureux lorsqu’on les laisse longtemps seuls.

La puissance et la grâce


La vigueur d’un poil long
Le corps du Sacré de Birmanie est massif et long, avec des pattes épaisses et des pieds petits mais puissants. Les mâles adultes peuvent peser jusqu’à 8 kg. La tête est large et ronde, avec des joues pleines e un menton bien dessiné. La queue touffue, de taille moyenne, doit être proportionnée au corps.


La robe
Le Sacré de Birmanie adulte présente un masque caractéristique qui couvre la face, du nez jusqu’au front. Des lignes de poils plus clairs prolongent le masque vers les oreilles, de taille moyenne et écartées. La robe doit être longue (bien que ce chat soit un poil mi-long), soyeuse et légèrement bouclée sur le ventre, avec une collerette épaisse. Les yeux, presque ronds, sont bleus et le plus foncé possible. Les pieds gantés de blanc sont une caractéristique de la race.




Le seal-point
Premier de la race, il présente des marques verticales sur le front (ligne de froncement), des pattes rayées et une queue annelée.




Profil de la race


Espérance de vie: 12 à 14 ans

Poids à l’âge adulte: 4.5 à 8 kg

Nombre moyen de chatons par portée:2 à 5

Tempérament: : Très sociable et affectueux, le Sacré de Birmanie est bavard, mais peu bruyant. Il s’adapte parfaitement à la vie de famille et tolère facilement les autres animaux, son entretien doit être quotidien, mais il n’a pas besoin de faire beaucoup d’exercice. C’est l’une des races d’intérieur les plus élégantes.

Robe: seal-point, chocolat-point, red-point, bleu-point, lilac-point, cream-point; ses couleurs peuvent être uniforme, tortie ou tabby.

Problème de santé lié à la race:Le strabisme peut affecter un seul œil ou les deux. Il peut s’agir d’une réaction pour compenser un défaut de la vue, mais il apparaît rarement. Les chats atteints de strabisme ne doivent pas être utilisés pour la reproduction

Le kyste dermique est un défaut de croissance des fibres oculaires. Il se présente sous la forme d’une boule sur la surface de l’œil, souvent au coin extérieur. Il est formé d’un amas de fibres, duquel sortent souvent des poils, et qui peut être gênant pour le chat. Une opération chirurgicale permet en général de corriger le défaut.

Le sternum protubérant résulte des saillies anormales du cartilage à chaque extrémité du sternum. C’est un défaut héréditaire.

La hernie ombilicale est une boule de graisse abdominale collée à l’endroit où le cordon ombilical était attaché au chaton. Ce défaut peut être héréditaire ou se produire par accident lors de la gestation ou de la mise bas. Sa gravité est fonction de sa taille.









© Chatterie Jovisca