À la fois digne et beau, le Bleu russe est considéré par les spécialistes comme le meilleur chat d’intérieur.
 Cette race a pourtant connu bien des avatars.


Le Bleu russe est originaire du nord de la Russie et fut introduit en Angleterre au X1Xe siècle. Bien que connue aux États-Unis depuis 1900, la race ne fut établie qu’en 1950. La couleur d’origine, la plus prisée, est le bleu, mais on trouve des Russes à robe noire ou blanche, surtout en Australie et en Nouvelle-Zélande.


Le Bleu russe est de type oriental unicolore. Sa carrure est souple, son ossature plus fine, plus longue et sa tête plus anguleuse que chez les autres poils courts. Malgré sa popularité, il faillit disparaître pendant la Seconde Guerre mondiale. La race fut ravivée par des croisements avec les Bleus de Finlande et les Siamois. Cette technique, inventée par les Britanniques, donna un air très oriental au chat. Mais en 1965, un nouveau standard fut établi pour encourager un retour au Russe d’origine.





Profil de la race


Espérance de vie: 14 ans

Poids à l’âge adulte: 3.5 à 5 kg

Nombre moyen de chatons par portée:4

Tempérament: calme, affectueux mais timide envers les inconnus, le Bleu russe supporte mal le changement. C’est l’un des chats les plus tranquilles, parfait pour vivre en appartement. Il nécessite peu de brossage : des caresses et un toilettage à la peau de chamois suffisent. Certains éleveurs affirment même que le pelage est plus beau lorsqu’il n’est jamais brossé.

Robe: Bleu

Problème de santé lié à la race: Il n’y a pas de problèmes spécifiques à cette race.











© Chatterie Jovisca