Adopter un animal n’est pas une action que l’on accomplit à la légère.
C’est d’autant plus vrai si l’on possède déjà un animal sous son toit.
Pour une cohabitation réussie, une certaine préparation s’impose!


Avant l’adoption


Deux animaux : est-ce vraiment pour moi? Il est important de faire l’acquisition d’un animal pour soi. Si votre chat s’ennuie ou si votre chien sème la pagaille en votre absence, un nouveau compagnon ne réglera pas la situation. Au contraire, ça pourrait augmenter les problèmes.

De plus, un deuxième animal de compagnie est synonyme de temps et d’argent. Il est important d’évaluer sa disponibilité et ses ressources avant d’agrandir la famille. Ce n’est pas le premier animal qui s’occupera du second! .


Évaluer votre compagnon
Si votre chien devient incontrôlable à la vue d’un congénère ou si votre chat crache à la fenêtre dès qu’un autre matou rôde sur votre terrain, il y a fort à parier que l’adoption d’un autre animal sera difficile. Ce sont des indices que votre animal est peut-être mieux seul.




Bien choisir son deuxième compagnon
Choisir un animal de la même famille ou de la même espèce que le premier pour faciliter la transition est un raccourci simpliste qui peut nous jouer des tours. Il n’y a pas deux chiens ou deux chats pareils. Au-delà de la race, c’est surtout le caractère de l’animal qu’il faut regarder.


Première rencontre : une étape cruciale


Bien qu’il n’y ait pas de recette miracle, vous gagnerez à y aller lentement. La vitesse d’introduction est LE facteur de réussite. De plus, plus la routine du premier animal sera respectée, moins il sera stressé par la présence de son nouvel ami. Évitez le plus possible d’autres perturbations pendant la période d’acclimatation, comme un déménagement, un réaménagement de la maison, etc.


Quand rien ne va!



Si, malgré tous vos efforts, l’entente entre vos animaux ne règne pas, il est temps de faire appel à un spécialiste du comportement animal. En évaluant le comportement de vos animaux, l’expert sera à même de vous conseiller sur les modifications à apporter pour corriger la situation.


Étapes pour faciliter la première rencontre


Chien-chien
- La rencontre initiale doit avoir lieu à l’extérieur. Tenez les chiens en laisse. Permettez-leur de se sentir ou de marcher ensemble et, si ça se passe bien, laissez tomber les laisses. À ce stade, rappelez souvent les chiens à vous pour éviter qu’ils ne tombent en état d’excitation extrême.

- Isolez le nouveau chien quand vous avez à vous absenter soit en le confinant dans une pièce, soit en le mettant en cage. Respectez les habitudes du premier chien. Par exemple, s’il est habitué d’être libre, laissez-le ainsi. L’important est de mettre la cage du nouveau chien dans un endroit où l’autre ne viendra pas constamment le déranger.

- Essayez de développer des habitudes pour vos deux compagnons. Donner la priorité à l’ancien chien. Les actions répétées toujours de la même manière deviennent prévisibles pour les animaux et enlèvent du stress à tout le monde.

- Veillez à ce que les chiens s’apprivoisent l’un à l’autre de façon graduelle et positive. À la longue, vous pourrez les laisser ensemble même en votre absence.


Chat-chat
- Au départ, il ne doit pas y avoir de contact direct entre les deux chats. Il faut prévoir une pièce réservé exclusivement au nouvel arrivant, à sa litière et à sa nourriture. Les chats vont se sentir et ainsi commencer à se familiariser l’un avec l’autre. On peut relier deux jouets par une corde qui passe sous la porte. Les chats pourront ainsi jouer ensemble, mais sans contact direct. - Si ça se passe bien enlevez la barrière. Laissez les chats interagir sous supervision. Lorsque vous quittez la maison, confinez le nouveau chat dans sa pièce.

- Même si la cohabitation se déroule sans accroc, les animaux doivent avoir chacun leur bol de nourriture et, idéalement, leur propre « territoire » afin qu’ils ne soient jamais placés l’un à côté de l’autre.


Chien-chat
- Pour introduire un chat dans un foyer où vit déjà un chien, agissez comme pour la rencontre entre deux chats (en confinant d’abord le nouveau venu, etc.).

- Pour introduire un chien dans un foyer où vit un chat, assurez-vous que minet a des endroits où se retirer en hauteur. Certains propriétaires installent même une chatière sur une porte de chambre ainsi, le chat peut se réfugier danscettepièce sans être suivi par le chien.

- Lorsqu’un chat et un chien vivent dans le même foyer, il faut redoubler de vigilance. Mieux vaut séparer les animaux en votre absence. On recommande souvent de les séparer à vie lorsqu’ils sont seuls même si l’entente est solide. Un accident est si vite arrivé.












© Chatterie Jovisca